characters Aïcha : La bien-aimée du Prophète ´ PDF, DOC, TXT or eBook

Aïcha : La bien-aimée du Prophète

Summary Aïcha : La bien-aimée du Prophète

Peau de soie blanche comme le lait des yeux de jais des cheveux d or cuivr rougeoyant comme un brasier Depuis le matin il tremblait de peur L enfantement tait il une preuve si cruelle Son pouse prcdente avait expir en expulsant le bb une petite fille u il avait appele Asma Il se souvenait de son chagrin de la solitude Puis Oum Roumane tait entre dans sa vie et avait su rchauffer son coeur Le drame allait il se rpter ue veux tu noble Abou Bakr avait dit l accoucheuse de sa voix rauue le fils ou perdre les deux Les douleurs s taient intensifies Oum Roumane criait et se tordait Une petite esclave l ventait avec une branche de palmier Oum Amar utilisait tous les procds de son art mais ils restaient impuissants Aide d une servante elle avait fini par attacher sa patiente en la fixant solidement aux montants du lit Puis suivant la rgle elle avait lev la couche la verticale et prodigu les soins d usage Les heures avaient pass et le crpuscule avait assombri la valle la lueur des lampes Oum Amar s tait glisse prs du rideau pour dire mi voix Le moment est venu Approche toi Abou Bakr et prends cong de ta femme Je vais lui ouvrir le ventre Non avait il hurl en bondissant sur ses pieds Tu ne la tueras pas Si elle meurt tu ne sortiras pas vivante de ma maison Tu veux perdre le fils et la mre La matrone revient vers le lit o la Sundri yeux de jais des cheveux d or cuivr rougeoyant comme un brasier Depuis le matin il tremblait de peur L enfantement tait il une preuve si cruelle Son pouse prcdente avait expir en expulsant le bb une petite fille u il avait appele Asma Il se souvenait de son chagrin de la solitude Puis Oum Roumane tait entre dans sa vie et avait su rchauffer son coeur Le drame allait il se rpter ue veux tu noble Abou Bakr avait dit l accoucheuse de sa voix rauue le fils ou perdre les deux Les douleurs s taient intensifies Oum Roumane criait et se tordait Une petite esclave l ventait avec une branche de palmier Oum Amar utilisait tous les procds de son art mais ils restaient impuissants Aide d une servante elle avait fini par attacher sa patiente en la fixant solidement aux montants du lit Puis suivant la rgle elle avait lev la couche la verticale et prodigu les soins d usage Les heures avaient pass et le crpuscule avait assombri la valle la lueur des lampes Oum Amar s tait glisse prs du rideau pour dire mi voix Le moment est venu Approche toi Abou Bakr et prends cong de ta femme Je vais lui ouvrir le ventre Non avait il hurl en bondissant sur ses pieds Tu ne la tueras pas Si elle meurt tu ne sortiras pas vivante de ma maison Tu veux perdre le fils et la mre La matrone revient vers le lit o la

characters ✓ PDF, DOC, TXT or eBook ↠ Genevieve Chauvel

Parturiente est suspendue exsangue respirant peine De son panier elle sort un couteau effil en acier de Damas avec leuel elle a mis au monde de nombreux enfants de La Mecue ue dcides tu sage Abou Bakr reprend elle en prparant sa lame Arrte rpond il Il reste un espoir les mains de Khadidja Elles font des miracles sur Muhammad uand la crise le prend Sur son ordre un serviteur entrouvre le lourd portail de bois et dvale la ruelle jusu la maison de la noble dame situe uelues enjambes L heure est tardive mais il est reu sans difficult Ce n est pas la premire fois u il transmet un message d Abou Bakr l ami intime de l honorable poux Viens vite supplie t il d une voix essouffle Mon matre a besoin de toi Ce texte fait r f rence une dition puis e ou non disponible de ce titreChoisie ds sa plus tendre enfance par Mahomet Aicha ne le uittera plus jamais Tmoin privilgi des rvlations envoyes au Prophte elle sera parmi les premires en retranscrire les versets prenant ainsi une part centrale la naissance de l Islam Depuis l Hgire Mdine jusu la bataille du Chameau Genevive Chauvel retrace avec une attention minutieuse l pope magnifiue de la Mre des Croyantsfigure d exception la vitalit et au prestige ingals Un ouvrage ui claire d un jour inattendu les racines et la gense du monde musulman ainsi ue la place de la femme dans l Isl

Genevieve Chauvel ↠ 0 characters

La nuit tombe sur La Mecue La ville se blottit dans son nid cercl de montagnes bleutes et les bruits meurent peu peu Le vent du dsert s engouffre au long des ruelles gratte aux portes mugit aux fentres tourmente les btes ui pitinent leur nervosit Les maisons s endorment une une L une d elle non loin du centre reste veille Une demeure imposante entoure de hauts murs en briues d argile ue tous les habitants connaissent bien Le matre des lieux Abou Bakr est un commerant rput pour ses richesses autant ue pour son rudition On coute ses propos mesurs ainsi ue ses jugements pleins de sagesse Derrire le treillis des moucharabiehs des torches s agitent des silhouettes se meuvent courant ici et l De la cour aux tages on chuchote on se lamente on craint le pire pour Oum Roumane ui souffre le martyre incapable de mettre au monde l enfant ui trpigne en son sein Prs d elle dans une chambre spacieuse jonche de tapis moelleux une accoucheuse l observe Oum Amar est la meilleure experte de la ville Arrive ds les premires douleurs uand le soleil atteignait son znith la matrone avait saisi le danger La future mre avait le bassin trop troit et l enfant ne pouvait sortir Pudiuement rfugi au del du rideau de l alcve Abou Bakr pleurait et se lamentait Oum Roumane tait son pouse bien aime une femme d une grande beaut Un corps de liane une

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *